Le voyage à moto
malgré le handicap

Thomas Lebouvier

Qui suis-je ?

Dans ma vie je n’ai jamais été seul… Le 16 octobre 1987 je suis né avec une maladie : la mucoviscidose.

Nous avons grandi ensemble et, avec le temps, j’ai fini par voir cette maladie comme une compagne et non plus comme ennemie. Mais en 2008, à tout juste 20 ans, j’ai du être greffé des deux poumons en urgence.

Aujourd’hui, je me porte mieux, et je veux donner un sens à cette vie qui m’a été offerte par la science et la générosité du don d’organe.

La passion des voyages à moto ©Thomas Lebouvier

Ma passion des voyages à moto

« Toi sur une moto ? la blague… tu n’arriveras pas à la mettre debout déjà »

Un jour, j’ai voulu prouver à mes détracteurs que je pourrai conduire une moto malgré mes 1.60m/43kg, et j’ai passé le permis. En 2012, vient le jour du 1er vrai voyage en solo, direction l’Italie.

Source de liberté, d’introspection et d’inconfort, ce fut surtout une véritable révélation sur ce mode de vie. A mon retour j’ai compris que la moto pour moi,  c’était avant tout le voyage, les rencontres et rouler vers l’inconnu.

La mucoviscidose,
c'est quoi ?

Moto, voyage et mucoviscidose ©Moto, voyage et mucoviscidose ©Fabrice Berry

La mucoviscidose est la plus fréquente des maladies génétiques héréditaires.

Notre corps produit naturellement du mucus. Mais dans le cas de cette maladie, il est anormalement épais et collant, ce qui engendre de nombreux troubles respiratoires, digestifs et hépatiques.

Il n’existe pas de traitement à ce jour, et le seul moyen d’y survivre est de recevoir un don d’organes pour gagner quelques années de vie… L’association Vaincre la Mucoviscidose est le premier financeur privé de la recherche sur la mucoviscidose en France.

Direction
le Cap Nord

0
km
0
jours
0
pays

10 000km · 60 jours · 8 pays

Objectif Cap Nord 2022

Pour moi, il devait y avoir un projet de voyage après la restauration de ma moto. Et je tombe un jour sur la photo d’un globe en métal posé au bord d’une falaise. Il s’agit du Cap Nord, ni plus ni moins que le point le plus septentrional d’Europe, à la pointe nord de la Norvège. Intéressant.

Ça fait quand même 10.000 km aller-retour, en solo, sur 2 mois… Défi personnel autant que solidaire, c’est comme ça qu’un greffé pulmonaire a décidé de partir à l’assaut du Cap Nord !

Yamaha Super Ténéré 750

J’ai toujours rêvé de restaurer une moto un jour dans ma vie. Mais je n’y connais absolument rien… Tant pis ! Je me lance dans le démontage complet de ma Yamaha Super Ténéré 750 de 1990 en mars 2020 (début du 1er confinement). 2 ans de travail laborieux. Plus d’une fois j’ai pensé abandonner et la mettre en vente en pièces détachées. Mais il y avait cette petite voix qui me disait « accroche toi, tu vas bien finir par y arriver« …
Fourche de la Yamaha Super Ténéré 750 de Thomas Lebouvier
Thomas Lebouvier a restauré lui-même sa Super Ténéré ©Moto Heroes
Yamaha Super Ténéré 750 restaurée par Thomas Lebouvier ©Fabrice Berry
Yamaha Super Ténéré 750 ©Fabrice Berry

Mes partenaires

Voici les entreprises ayant rejoint l’aventure du Cap Nord.

Ils croient en ce projet et me font confiance… alors pourquoi pas vous ?

Blog

Faites partie de cette aventure humaine

Comme de nombreux partenaires, si vous souhaitez rejoindre cette aventure, la vivre avec vos collaborateurs, n’hésitez pas à me contacter.

Vous pouvez également en parler avec vos proches et amis, et partager cette page !

Ensemble nous pourrons aller encore plus loin !

Laissez-moi vous raconter l'histoire depuis le début...